Navigation – Plan du site

Le sismographe mécanique : une image d'Épinal ? Construction d'une signification partagée d'un instrument et potentialités didactiques associées

The mechanical sismograph: a clichéd image? Construction of a shared signification of an instrument and associated didactic potentialities
Jérôme Santini et Gérard Sensevy
p. 37-62

Résumés

Nous analysons dans l’étude des séismes, au cycle 3 de l’école primaire, le moment de l’introduction de l’instrument sismographe. Les deux professeurs enquêtés accompagnent cette introduction de gestes à valeur explicative. Par cette ostension, ces professeurs présentent le fonctionnement général d’un instrument lointain, un sismographe mécanique, dans une analogie avec celui particulier d’un objet proche, la craie ou le stylo. Cette opération de « réduction au particulier » rend visible le mécanisme du sismographe : le stylet du sismographe lors d’un séisme se comporte comme la craie, ou le stylo, dans la main du professeur lors d’une secousse. En suivant Eco, nous analysons le cheminement intellectuel qui va permettre à l’élève de comprendre l'analogie. Par comparaison, nous nous intéressons à l’explication, également analogique, du fonctionnement du sismomètre moderne par le sismologue Bernard en référence au mouvement relatif du passager dans un ascenseur. Nous concluons en faveur d’une plus grande pertinence du sismographe mécanique dans l’étude des séismes à l’école primaire.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Plan

1. Éléments de cadrage théorique et méthodologique
1.1. La théorie de l’action conjointe en didactique
1.2. La sismométrie
1.3. Analogie et gestualité en didactique des sciences
1.4. Éléments méthodologiques
2. Étude de cas des séances de classe de deux professeurs
2.1. Le fonctionnement du sismographe dans la classe du professeur novice P1
2.2. Le fonctionnement du sismographe dans la classe du professeur expérimenté P2
3. Reprise et discussion des analyses de séances de classe
3.1. Des jeux d’apprentissage similaires basés sur une analogie avec l’écriture
3.2. Comparaison des potentialités didactiques du sismographe et du sismomètre
Conclusion

Aperçu du texte

D’une première étude d’un corpus de quatre séances de géologie au cours moyen (4e et 5e primaire, élèves de 9-10 ans), nous avons inféré deux grands types de conceptions des séismes par les élèves (Santini, 2007). La première est littéralement celle du tremblement de terre : l’observateur sent la terre trembler et voit les dégâts des secousses. Seuls les macroséismes existent dans cette conception. Les secousses s’expliquent par un mécanisme souterrain (par exemple, un choc tectonique) ou non. Nous qualifions cette conception de macrosismique. La deuxième grande conception du séisme est celle d’une activité géodynamique qui s’enregistre par des pics sur un sismogramme. Cette définition du séisme envisage macroséismes et microséismes. Elle n’est plus dépendante de la seule perception humaine du phénomène. Le séisme s’explique par un mécanisme uniquement souterrain, qui peut être le même que dans la première conception, mais qui est plus ou moins perceptible en surface. Nous qualifion...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Santini et Gérard Sensevy, « Le sismographe mécanique : une image d'Épinal ? Construction d'une signification partagée d'un instrument et potentialités didactiques associées », RDST, 14 | 2016, 37-62.

Référence électronique

Jérôme Santini et Gérard Sensevy, « Le sismographe mécanique : une image d'Épinal ? Construction d'une signification partagée d'un instrument et potentialités didactiques associées », RDST [En ligne], 14 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://rdst.revues.org/1415 ; DOI : 10.4000/rdst.1415

Haut de page

Auteurs

Jérôme Santini

Université de Nice Sophia-Antipolis, I3DL, ESPE académie de Nice

Articles du même auteur

Gérard Sensevy

Université Rennes 2, CREAD, Université de Bretagne occidentale, ESPE de Bretagne

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’École normale supérieure de Lyon

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l’éducation
  • Revues.org